L’ingrédient secret pour ajouter de la valeur à vos formations

Par | 2017-10-20T11:51:06+00:00 19 octobre 2017|Catégories : Productivité|Mots-clés : , |0 commentaire

Comment cette astuce tirée des Neurosciences va donner une super plus-value à vos formations ?


En début d’année j’ai eu l’occasion (et le grand plaisir) d’assister à la grande messe de la Neuro Business School organisée par ses deux fondateurs David Lefrançois (psychologue, formateur de coach et neuroscientifique) et Yannick Alain (conférencier et formateur spécialisé en « business éthique ») et de repartir avec ce super truc neuroscientifique que je partage avec vous dans cet article car je suis persuadée qu’il va vous aider à progresser dans votre business sur notamment 2 axes :

Pour vous : vous aider à comprendre plus rapidement une situation ou un outil = 

  • gagner du temps
  • gagner de l’argent
  • réduire sérieusement votre niveau de stress et de souffrance (les non geeks comprendront)
  • renforcer votre estime de vous et votre légitimité (les syndrômés de l’imposteur comprendront)

Pour vos clients : vous permettre d’apporter des techniques innovantes qui marchent mieux 

  • augmenter la valeur de vos produits et services
  • transformer vos clients en vendeurs convaincus (les meilleurs du monde!!)

Avant de vous livrer cette ingrédient mystère et vous expliquer comment le mettre concrètement en pratique, une petite définition rapide des Neurosciences s’impose…

Neurosciences : les études scientifiques du système nerveux, tant du point de vue de sa structure que de son fonctionnement, depuis l’échelle moléculaire jusqu’au niveau des organes, comme le cerveau, voire de l’organisme tout entier. Ces études permettent notamment de mieux comprendre comment on apprend, comment on consomme, comment on achète (disciplines dérivées : neuromarketing, neurovente…)

Que se passe-t’il quand nous devons apprendre quelque chose de nouveau ?

A chaque fois que nous sommes face à une situation, nous collectons des informations à travers l’ensemble de nos sens, puis nous les transformons en signaux électriques (signaux visuels, signaux auditifs, etc.) qui sont dispatchés dans différentes zone du cerveau.

En s’appuyant partiellement sur ses expériences antérieures, le cerveau « assemble » tous ces signaux pour reconstruire la perception globale de cette situation (on comprend mieux pourquoi deux personnes peuvent percevoir un même événement très différemment).

C’est un peu comme si notre cerveau ouvrait une grande boite vide, plus on y mettra du contenu en simultané (de l’image, du bruit, des couleurs, des odeurs, des sensations, du mouvement…) et plus il pourra comprendre ce qu’il y a dans cette boite (créer des connexions entre les neurones) et s’en rappeler pour une utilisation future.

Et voici la fameuse astuce : il faut bouger en même temps qu’on apprend une nouvelle chose


Et oui bouger, faire, bricoler, tripoter, marcher…!

Et hop, comme je suis sûre que vous faites partie des 60% de la population mondiale à dominante visuelle, je vous mets ci-dessous une très bonne infographie qui va vous faire comprendre la chose en 3 secondes.

Pour les curieux : bouger favorise l’attention et la concentration et fait réagir notre cervelet qui active la création ou renforce nos réseaux de neurones, lesquelles permettent au cerveau de comprendre et d’apprendre plus vite.

En pratique ça donne quoi ?


Pour ajouter cette fameuse plus-value à vos formations (qu’elles soient en ligne ou en présentiel), vous devez trouver un moyen de mettre en pratique immédiatement l’enseignement apporté.

Il m’arrive d’intervenir sur différents types de situations (séminaires, interventions en école, sessions en one-to-one ou webconférence) et quasiment à chaque fois je m’aperçois que les participants restent bloqués dans leurs comportements habituels : ils s’assoient toujours à la même place, parlent toujours de la même manière ou restent effacés, interagissent entre eux de la même façon, disent qu’ils ont compris quand ils n’ont pas compris, ne demandent jamais d’explications complémentaires, etc etc… Je suis sûre que vous avez déjà vu ça et que probablement vous aussi vous aimez garder les mêmes comportements 🙂

Alors voici quelques une des techniques que j’utilise (et qui marchent !) :

Pour « réveiller » le cerveau : 

  • dès les 1ères minutes : faire changer les personnes de place, les faire asseoir sur les tables
  • environ toutes les 20 minutes : changer

Pour allier théorie et pratique :

  • faire toucher des supports, tourner des pages, écrire sur du papier
  • activer des vidéos
  • organiser des activités de groupe :
  • organiser des jeux
  • les faire se lever quand ils parlent
Télécharger la fiche d'exercice

Exercice pratique

Pour ajouter cette fameuse plus-value à vos formations (qu’elles soient en ligne ou en présentiel), vous devez trouver un moyen de faire bouger physiquement vos participants.

  1. faites une liste de vos formations ou interactions avec vos clients
  2. découpez cette formation en tranche d’environ 20 minutes
  3. faites faire une « pause mouvement » à chaque passage de tranche
  4. faites une liste des enseignements que vous apportez
  5. associez chaque enseignement avec une action physique

J’entends et j’oublie ; je vois et je me souviens ; je fais et je comprends. Confucius

Télécharger la fiche d'exercice

Et si…

Nos sens ont évolué pour fonctionner ensemble –  la vue influençant l’ouïe, par exemple  –, ce qui signifie que notre apprentissage est optimal si plusieurs de nos sens sont stimulés simultanément.

Les odeurs ont un pouvoir d’évocation des souvenirs particulièrement puissant, sans doute parce que les signaux olfactifs court-circuitent le thalamus et se dirigent directement vers leurs destinations finales, dont l’une est le noyau amygdalien, ce grand superviseur des émotions.

À propos de l'auteur :

Consultante en développement de marque, formatrice et bloggeuse, Laurine a créé la plateforme www.jeboostemonbusiness.com pour aider les entrepreneurs à optimiser leurs process et leurs outils de communication & de vente.

Laisser un commentaire